Vous prendrez bien un cookie avec votre thé?

Cookie-Slideshow

Sorti dans les salles en début d’année, le film « Cookie » réalisé par Léa Fazer rassemble à l’écran Alice Taglioni et Virginie Efira.

Malgré un succès assez discret, nous sommes ravis d’avoir pu visionner ce film dont le titre complet aurait pu être « Cookie, ou l’argument définitif contre les bagages à roulettes ».

En effet, la première partie du film ne présente que très peu d’intérêt, si ce n’est celui d’exposer le problème qui se présente à la très photogénique Alice Taglioni, sous la forme d’un enfant chinois de 6 ans dont elle ne sait que faire…

Pressée par la police, se révèle alors à son esprit LA solution.

C’est à partir de cette 58ème minute magique que le film prend toute sa saveur, et nous avons alors compris que Léa Fazer partageait notre combat et n’hésitait pas à user de l’absurde pour démontrer l’aberration qu’est le bagage à roulettes…

C'était pourtant tellement simple!
C’était pourtant tellement simple!

Or donc, pour échapper à la vigilance de la maréchaussée, Alice Taglioni enferme l’enfant chinois dont elle a la charge, dans sa valise à roulettes. Solution ô combien pratique, mais tellement inélégante.

Une fois passe encore, mais dans cette seconde partie du film, notre héroïne n’aura de cesse de vouloir caser le frêle et néanmoins souple Cookie, dans son bagage. Et ce sous les yeux amusés et compréhensifs de sa famille, d’un policier au grand coeur, ou d’un commandant de bord amoureux…

En poussant ainsi la praticité à son comble, le film se livre à une satire acerbe sur la loi de l’encombrement maximal, et la tentation des roulettes.

Si vous ne l’avez pas vu au cinéma, rattrapez-vous en VOD ou DVD,   Cookie est aux bagages à roulettes ce que « Les Dents de la mer » a été à la baignade, ou plus récemment « Blair Witch Project » à la ballade en forêt: vous ne verrez plus votre voisin de cabine et son trolley du même œil!

Apparemment aucun enfant n’a été maltraité pendant le tournage des scènes de valise. Nous tenons toutefois à rappeler qu’il est interdit de trimbaler un enfant chinois ou d’une quelconque autre nationalité, au simple motif que votre bagage le permet. D’ailleurs pour éviter de céder à cette tentation préférez opter pour le Philippe, par exemple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s